LA FIN DU MONDE EST INÉVITABLE

Mais ceux qui écoutent l'Agneau ne périront pas

La fin du monde sera une leçon inoubliable
Les explications de la fin du monde qui approche, mais dont personne ne peut connaître la date, sont prises dans le Livre de Vie de l'Agneau

La véracité de ce livre est confirmée et incontestable !

L'Arche de la nouvelle alliance de Dieu

LA FIN DU MONDE SERA L'ŒUVRE DE L'HOMME

Obligeant le développement continu des agglomérations et des voies, ainsi que l'accroissement du pillage de la Terre, la surpopulation toujours grandissante indique que la fin du monde est forcément inéluctable. Mais ce n'est pas uniquement cela, ni la consommation outrancière de l'énergie et le réchauffement conséquent de la très mince atmosphère qui suffisent à expliquer la proximité de la fin du monde. Les dégâts mondiaux et irréparables occasionnés par le veau d'or (le dieu des hommes...) l'affrontement des nations et la multiplication des guerres, l'extinction accélérée des espèces végétales et animales montrent pareillement sa fin. Il y a également la pollution des produits alimentaires et la pollution de l'air de l'eau du sol, ainsi que la destruction massive de l'ordre originel créé entre toutes choses (comme la dénaturation des organismes vivants) qui informent de l'arrivée de la fin du monde.

Autres causes de la fin du monde

On peut ajouter à ces intenses destructions la déforestation persistante, les portes qui se ferment en mettant les gens à la rue, l'augmentation des miséreux et du désarroi, les simulacres des religions, leur hypocrisie et leurs carnages qui font déraisonner les humains montrent l'approche de la fin du monde. Ajoutons encore la violence sur les personnes faibles et sur les bêtes, l'abandon des vieillards, la confusion des sexes, la perversion des mœurs, la toxicité généralisée et l'amplification du nombre de maladies mortelles qui indiquent également l'imminence de cette fin du monde. D'où l'armement effroyable des nations apeurées par les conséquences de leurs propres agissements. Mais ce puissant armement nucléaire est toutefois indispensable pour mettre fin à ce monde inique et nettoyer la terre. Il est donc le bien le plus précieux dont dispose le monde aujourd'hui pour faire la place au règne de Dieu... comme le précise l'Agneau dans son livre.

Les dirigeants du monde

Tout ce qui vient d'être dit est incontestable et certain, parce que ceux qui règnent dans les nations ne voient pas que ces ignominies amènent inéluctablement la fin du monde. Non, ils ne s'en rendent pas compte, ils n'en ont aucune idée et ne se doutent de rien, parce que ce monde est leur propre monde qu'ils bâtissent selon leurs points de vue, en étant persuadés qu'ils domineront toujours sans qu'il n'y ait jamais de fin. Aveuglés et inconscients du désastre, ils ne savent pas ce qu'ils disent ni ce qu'ils font. Ils ne voient pas où ils emmènent les nations, car ils ne sont pas assez lucides pour voir que la fin du monde est l'aboutissement obligatoire de leurs errements. N'ayant jamais lu les Écritures qui les condamnent ouvertement, ils se laissent alors aller à leurs désirs de gloire et de puissance qui les rend présomptueux, aveugles, sourds, arrogants et destructeurs.

Ceux qui survivront à la fin du monde

Mais pour vous mêmes qui voyez l'état déplorable de ce monde, comprendre que cette fin du monde ne peut être évitée ni différée ne suffit pas. Non, il faut savoir pourquoi le monde touche à sa fin et qu'il y aura un autre monde juste après ce monde corrompu. Pour cela, il faut télécharger le Livre de Vie de l'Agneau, et lire entièrement cet ouvrage d'Emmanuel prédit pour nos temps difficiles. Patiemment, il nous conduit dans toute la vérité, montrant pourquoi le monde souffre toujours plus. Il nous exhorte à nous préparer à affronter cette inéluctable fin du monde (l'apocalypse) pour qu'elle ne fasse disparaître que les injustes (les boucs et les porcs dans l'Ecriture) ceux qui ne respectent rien. Après quoi, un monde meilleur sans autorités, sans puissances, sans dominations, sans monnaies, sans exploitation de l'Homme et fort bien défini par l'Agneau et la loi, remplacera celui-ci, conformément à la prophétie.

LA FIN DU MONDE EST UNE LEÇON

Fin du monde ne signifie pas fin de toute l'humanité

Pour se faire une idée de ce qu'est la fin du monde prédite, il faut lire attentivement les quelques extraits du Livre de Vie mis en exergue sur ce site. Mais afin de montrer que cette fin du monde ne sera pas la fin de toute existence humaine et qu'elle aura obligatoirement lieu, l'Agneau (Emmanuel) démontre l'univers avec l'activité électromagnétique de la matière, les galaxies, les astres, la famille solaire, le monde, l'Homme dans l'univers et sa jeunesse sur la terre, ainsi que la prophétie. Avec beaucoup de clarté, il explique ce qui va obligatoirement advenir du monde et que cette fin du monde qu'on n'oubliera jamais est due au fait que les hommes sont jeunes et vaniteux, et qu'ils ont fait ce qu'ils ne devront plus jamais faire. Car la fin du monde qui leur incombe totalement est la cuisante leçon qu'ils devaient se donner, pour ne plus jamais recommencer. Le Fils de l'homme l'explique clairement et sans ambigüité.

L'arrivée de l'Agneau indique l'imminence de la fin du monde

Cet homme prédit pour nos jours obscurs et sans espoir est là, son livre (le Livre de vie de l'Agneau) en est la preuve formelle. Dans cet ouvrage et dans la bible qu'il dévoile, on comprend que la fin du monde ne peut se produire que dans les temps messianiques, qui sont ces temps difficiles où le monde se trouve et où arrive forcément celui que l'on appelle le Messie, le Schilo, ou encore l'Agneau qui est vainqueur du monde, ou bien le Fils de l'Homme. Mais il ne donne pas la date de la fin du monde car nul ne peut la connaître, pas même lui qui est l'oint du très haut. Seule sa venue signifie que la fin du monde est proche, ainsi que l'état déplorable du monde. Ne vous laissez donc pas abuser par ceux qui prétendent connaître la date de la fin du monde.

La fin du monde sera due à ceux qui règnent depuis l'antiquité

La fin du monde ne sera pas le fait d'un phénomène extérieur au monde, comme la chute d'une comète par exemple... ou quelque chose d'autre qui échapperait pareillement à la volonté de l'Homme et qui mettrait fin à toute existence... Non, la fin du monde est la conséquence de la vanité démesurée de ceux qui pensent être au dessus de tous et qui règnent depuis toujours sur ce monde. C'est pourquoi, l'Agneau de Dieu montre que cette fin du monde que l'on voit venir à grande vitesse mettra fin à toute autorité, toute puissance, toute domination, mais aussi fin à toute forme de monnaie, de destruction, et à tout pouvoir de l'Homme sur l'Homme ! La pérennité du monde ne sera donc assurée que par la destruction de sa forme actuelle. L'autre forme du monde correspondant au réel est parfaitement définie par l'Agneau, le Fils de l'Homme.

Il est donc indispensable de lire son livre, qui est mis ici gratuitement à notre disposition.

RÉSUMÉ IMAGÉ DE NOTRE MONDE

On ne peut savoir qui est l'Homme sur notre terre et dans l'univers, si on ne comprend pas au préalable les astres et notamment la famille solaire. Toutefois, il n'est pas possible de parler ici de la physique qui explique la formation de la famille solaire jusqu'à l'éclairement du soleil, ainsi que cette figure ci-dessous du monde qui en découle. Mais, illustrant les démonstrations de l'activité électromagnétique de la matière (la physique) qui donne corps à la Terre, cette image décrit les mouvements que notre planète fit en orbite autour du Soleil (celui-ci est à droite de l'image) à la suite de l’explosion de l'atmosphère de ce dernier qui l'éclaira. En effet, autrefois le Soleil était comme Jupiter aujourd'hui qui s'éclairera à son tour le moment venu pour faire vivre lui aussi un monde (Voir les textes). Ces va-et-vient, décrivant un serpent, sont les ères géologiques et biologiques qui sont aussi les six jours de la genèse décrits par Moïse. Les dates sont les durées approximatives des ères et parfaitement démontrées. Observons alors ce qui fut et qui sera, car TOUT y est, y compris le passage de notre monde dans la nouvelle ère.

Ères et Genèse du monde

Les ères géologiques

La création du monde

NOTE IMPORTANTE :

Pour comprendre, il faut savoir que dans l'histoire de la Terre et de la création du monde que l'on voit entièrement sur cette figure, le monde vient d'arriver dans les temps messianiques où il est marqué "Aujourd'hui", là même où nous allons changer de monde. En effet tous les signes de la fin sont là. Toutefois, la fin du monde est annoncée par la bible et non par le Livre de Vie de l'Agneau, car cette fin du monde n'est pas l'objet du Livre. Cependant l'Agneau explique pourquoi l'Ecriture annonce la fin du monde et pour quelles raisons elle arrive inexorablement. Il opère sur nous la résurrection des morts prédite, car son enseignement consiste à démontrer l'univers et tout ce qui forme cette image, où l'on voit le passage du monde dans lequel nous sommes dans le nouveau monde, le sanctuaire, qui est le paradis annoncé.

LES SIX JOURS DU MONDE

( Extrait du chapitre 35 du Livre de Vie de l'Agneau )

Le Septième Jour (le repos de Dieu) vient après la fin du monde

La création du monde

(Les 6 jours) La fin du monde est suivit du règne de Dieu (le Septième jour)

(5) Cette illustration, que nous rencontrerons par ailleurs avec plus de détails, révèle toute la vérité sur l’histoire de notre monde. Elle n’est pas le fruit de ma volonté. Elle est le fruit de la volonté du Très-Haut qui m’a guidé jusqu’ici pour que je montre ses œuvres magnifiques et que chacun sache que la science est ce qui fait l’homme et non ce que l’homme fait.

(6) C’est pourquoi personne n’avait encore contemplé une telle image du monde qui montre tout et guérit celui qui la regarde. Outre le passé lointain depuis que le Soleil brille, on voit pourquoi la Terre a de l’eau en abondance, ses diverses ères et leur monde respectif, le moment de l’interception de la Lune, et ce que fut son évolution dans la région du ciel où la température solaire permet le cycle de l’eau et la manifestation de la vie. Ainsi, c’est toute l’histoire du monde que l’on contemple, depuis les commencements jusqu’au Fils qui éclaire l’homme d’une lumière nouvelle.

(7) Nous étudierons précisément ces va-et-vient terrestres et ce qu’en furent les conséquences. Après quoi, chacun connaîtra la mère des vivants, comme il ne l’a encore jamais connue. Dès le début, j’ai dit que je vous emmènerai devant Moïse, pour que vous entendiez pour la première fois de sa bouche ce qu’aucun homme n’a entendu depuis qu’il fut envoyé dans le monde.

DU DÉBUT Á LA FIN DU MONDE

( Extrait du chapitre 14 )

Altération du monde

Croissance et altération du monde jusqu'à sa fin

(15) Ceci est la représentation du monde tel qu’il était aux origines, et ce qu’il est devenu par l’iniquité grandissante due aux lois de ceux qui régnèrent depuis lors. On voit qu’au fil des siècles le monde s’est progressivement recouvert de ténèbres, parce que les hommes se sont toujours plus éloignés de la face de Dieu. Ce qui les a forcément rapprochés de l’enfer (la fin du monde) qu’il va falloir maintenant traverser en restant vivants. L’enfer vient des pensées inférieures qui amènent la technologie nécessaire à l’armement et à la mécanisation du monde, jusqu’à ce qu’il soit détruit.

(16) On voit aussi le puits de la vérité sur cette figure du monde, car la vérité existe et s’y tenait cachée depuis les commencements. Il s’agit du puits de la science que l’on creuse dans les éléments réels pour y trouver l’eau vive qui étanche la soif. Ce puits, commencé par Abraham, fut continué par Jacob... (l' agneau y a trouvé l'eau qu'il nous donne à boire)

La maléfique mécanisation du monde

(17) Maintenant chacun peut voir de tous ses yeux ce que fut l’accroissement continuel du mal, ne serait-ce que par les pointes en pierre des flèches d’autrefois qui sont progressivement devenues en fer, puis à ce jour atomiques et capables de dévaster en un instant le monde entier. C’est ainsi que les guerres devinrent toujours plus fortes, plus larges, plus meurtrières, en augmentant chaque fois les capacités destructrices des armes qui devinrent celles de la fin du monde. Et c’est cette course à l’armement qui suscita la mécanisation qui fait tout périr. Mais c’est seulement maintenant que vous vous apercevez que la mise en œuvre des matières premières, nécessaires aux grandes industries et à la force nucléaire, laisse derrière elle des montagnes de déchets toxiques et contaminés dont il faudra plusieurs siècles et millénaires pour qu’ils soient éliminés. Dans cette attente, le monde en souffrira jusqu’à la mort.

JÉSUS ÉVOQUE LA FIN DU MONDE

( Extraits du chapitre 10 )

( Le chapitre 10 explique d'abord le blé et l'ivraie : les saints d'esprit et les autres )

(11) La circoncision du cœur montre les saints d’esprit. C’est pourquoi, je vous dis ouvertement qu’on ne peut fondre les sept éléments de la sainteté sur le visage de ceux qui gouvernent le monde, vous trompent, vous tyrannisent et vous soumettent de force à la servitude et à la rançon, quand ils ne vous envoient aux abattoirs de leurs guerres qu’ils estiment nécessaires à leur domination. Ils ont établi leurs lois depuis le matin du monde, et dévastent la Terre sans scrupules. Ils ne font aucun cas des conditions de vie naturelles des créatures. Mais, même avec leurs scandales, ils étaient indispensables au monde ; parce qu’ils sont l’ivraie qui devait pousser, fleurir et prospérer, pour servir d’exemple et être extraite à jamais de la Terre. C’est ici la promesse de Dieu pour les jours de la moisson à la fin des temps (la fin du monde) dans lesquels vous êtes arrivés, et le sens de la parabole du blé et de l’ivraie qu’expliquait Jésus et que voici :

Jésus leur proposa une autre parabole, et il dit :

Le royaume des cieux est semblable à un homme qui a semé une bonne semence dans son champ. Mais, pendant que les gens dormaient, son ennemi vint, sema de l’ivraie parmi le blé, et s’en alla. Lorsque l’herbe eut poussé et donné du fruit, l’ivraie parut aussi. Les serviteurs du maître de la maison vinrent lui dire : Seigneur, n’as-tu pas semé une bonne semence dans ton champ ? D’où vient donc qu’il y a de l’ivraie ? Il leur répondit : C’est un ennemi qui a fait cela. Et les serviteurs lui dirent : Veux-tu que nous allions l’arracher ? Non, dit-il, de peur qu’en arrachant l’ivraie, vous ne déraciniez en même temps le blé. Laissez croître ensemble l’un et l’autre jusqu’à la moisson et, à l’époque de la moisson, (juste avant la fin du monde) je dirai aux moissonneurs : Arrachez d’abord l’ivraie, et liez-la en gerbes pour la brûler, mais amassez le blé dans mon grenier.

Quelques temps après, ses disciples lui demandèrent avec insistance :

Explique-nous la parabole de l’ivraie du champ. Il répondit : Celui qui sème la bonne semence, c’est le Fils de l’homme ; le champ, c’est le monde ; la bonne semence, ce sont les fils du royaume (les élus) l’ivraie, ce sont les fils du malin (les impies) l’ennemi qui l’a semé c’est le diable ; la moisson, c’est la fin du monde ; les moissonneurs, ce sont les anges (vous qui comprenez). Or, comme on arrache l’ivraie et qu’on la jette au feu, il en sera de même à la fin du monde. Le Fils de l’homme enverra ses anges, qui arracheront de son royaume tous les scandales et ceux qui commettent l’iniquité ; et ils les jetteront dans la fournaise ardente, où il y aura des pleurs et des grincements de dents. Alors les justes resplendiront comme le soleil dans le royaume de leur Père. Que celui qui a des oreilles pour entendre, entende !

(12) Tâchez donc d’entendre ! Tirez aussi de cette parole le fait que Jésus annonce la fin du monde, et que l’Eden (que d’autres appellent aujourd’hui le paradis) existe depuis toujours sur la Terre, mais qu’il a été détruit par les incirconcis qui se sont levés pour le piétiner. N’en soyez point désolés cependant, parce qu’il resurgira naturellement dès qu’ils ne seront plus. La séparation des hommes est donc nécessaire pour que les incirconcis disparaissent dans la fournaise ardente qu’ils ont eux-mêmes amenée. Après quoi les justes resplendiront et régneront sur la Terre entière qui leur fut promise depuis toujours.

Revenir en arrière étant impossible, la fin du monde se produira

(16) C’est pourquoi ceux qui vous gouvernent en osant prétendre construire l’avenir, comme s’ils étaient les maîtres du cours de la vie, feraient mieux de garder leurs dents serrées devant l’inévitable fin du monde qu’ils ont apportée. En voulant seulement adapter la nature à leurs pensées, ne se croient-ils pas supérieur au Créateur de toutes choses ? N’agissent-ils pas comme si la Terre n’était formée que pour eux aujourd’hui ? Ils en disposent comme bon leur semble. Et à cause de leur ignorance, le monde progresse chaque jour vers sa fin. Mais aujourd’hui où il apprend la vérité, le monde s’y précipite vers cette fin, parce que chacun s’aperçoit qu’il est irrémédiablement condamné.

La mer humaine

(26) Il vous faut aussi concevoir que Moïse n’a pas fendu la mer rouge avec sa verge dans le sens où vous l’entendez, d’autant que cette mer ne s’appelait pas ainsi autrefois. Non, cette mer est la mer humaine qui est rouge à cause du sang de l’homme. Entendez qu’il partage les sociétés humaines en deux camps distincts, selon qu’elles sont conçues sur des pensées que l’on appelle aujourd’hui de gauche ou de droite et qui sont l’objet des divisions politiques. Les deux vagues, ainsi dressées l’une contre l’autre, sont les puissances retenues jusqu’à ce que les circoncis de cœur passent au milieu pour aller se réfugier dans les montagnes où ils échapperont à la fin du monde.

AUTRE ANNONCE DE LA FIN DU MONDE

( Extraits du chapitre 51 )

(4) Pour ceux qui ne possèdent pas les Écritures, voici encore, dans son ensemble cette fois, la description des temps de la fin qu’elles annoncent. Pour votre salut, tâchez de lire convenablement ce passage que vos pères n’ont jamais pu lire en deux mille ans :

Comme Jésus s’en allait, au sortir du temple (après qu’il eut enseigné la foule), ses disciples s’approchèrent pour lui en faire remarquer les constructions. Mais il leur dit : Voyez-vous tout cela ? Je vous le dis en vérité, il ne restera pas ici pierre sur pierre qui ne soit renversée (la démolition des édifices religieux). Il s’assit sur la montagne des oliviers (les deux oliviers : Moïse et Élie). Et les disciples vinrent en particulier lui faire cette question : Dis-nous quand cela arrivera-t-il, et quel sera le signe de ton avènement et de la fin du monde ? Jésus leur répondit : Prenez garde que personne ne vous séduise. Car plusieurs viendront sous mon nom, disant : C’est moi qui suis le Christ. Et ils séduiront beaucoup de gens (c’est ce que font les chefs de sectes). Vous entendrez parler de guerres et de bruits de guerres : gardez-vous d’être troublés, car il faut que ces choses arrivent. Mais ce ne sera pas encore la fin du monde. Une nation s’élèvera contre une nation, et un royaume contre un royaume (comme cela se produit aujourd’hui), et il y aura en divers lieux des famines et des tremblements de terre. Tout cela ne sera que le commencement des douleurs. Alors, on vous livrera aux tourments, et on vous fera mourir ; et vous serez haïs de toutes les nations, à cause de mon nom (en raison du livre de vie). Alors aussi plusieurs succomberont, et ils se trahiront, se haïront les uns les autres. Plusieurs faux prophètes s’élèveront, et ils séduiront beaucoup de gens. Et, parce que l’iniquité se sera accrue, la charité du plus grand nombre se refroidira. Mais celui qui persévérera jusqu’à la fin sera sauvé. Cette bonne nouvelle du royaume sera prêchée dans le monde entier, pour servir de témoignage à toutes les nations. Alors viendra la fin du monde.

C’est pourquoi, lorsque vous verrez l’abomination de la désolation, dont a parlé le prophète Daniel, établie en lieux saints, – que celui qui lit fasse attention ! – Alors, que ceux qui seront en Judée (signifiant la plaine) fuient dans les montagnes ; que celui qui sera sur le toit (élevé) ne descende pas prendre ce qui est dans sa maison et que celui qui sera dans les champs (de la connaissance) ne retourne pas en arrière pour prendre son manteau (exclure les prétextes pour ne pas revenir en arrière). Malheur aux femmes qui seront enceintes et à celles qui allaiteront en ces jours-là ! Priez pour que votre fuite (dans les montagnes) n’arrive pas en hiver, ni un jour de sabbat (où tout le monde sommeille). Car alors, la détresse sera si grande qu’il n’y en a point eu de pareille depuis le commencement du monde jusqu’à présent, et qu’il n’y en aura jamais (promesse de Dieu à Noé). Et, si ces jours n’étaient abrégés, personne ne serait sauvé ; mais, à cause des élus, ces jours seront abrégés. Si quelqu’un vous dit alors : Le Christ est ici, ou : Il est là, (avant qu’il n’arrive) ne le croyez pas. Car il s’élèvera de faux christs et de faux prophètes ; ils feront de grands prodiges et des miracles, au point de séduire, s’il était possible, même les élus. Voici, je vous l’ai annoncé d’avance. Si donc on vous dit : Voici, il (le Fils) est dans le désert, n’y allez pas ; voici, il est dans les chambres (où siègent les grands), ne le croyez pas. Car, comme l’éclair part de l’orient et se montre jusqu’en occident, ainsi sera l’avènement du Fils de l’homme (la nouvelle se répandra aussi vite que la foudre). Aussitôt après ces jours de détresse, le Soleil s’obscurcira, la Lune ne donnera plus sa lumière, les étoiles tomberont du ciel, et les puissances des cieux seront ébranlées (la consternation). Alors le signe du Fils de l’homme paraîtra dans le ciel, toutes les tribus de la terre se lamenteront, et elles verront le Fils de l’homme venant sur les nuées du ciel (tous les appelés) avec puissance et une grande gloire. Il enverra ses anges (ceux qui le servent) avec la trompette retentissante, et ils rassembleront ses élus des quatre vents, depuis une extrémité des cieux jusqu’à l’autre (sur toute la face de la Terre).

Instruisez-vous par une comparaison tirée du figuier. Dès que ses branches deviennent tendres, et que les feuilles poussent, vous connaissez que l’été est proche. De même, quand vous verrez toutes ces choses, sachez que le Fils de l’homme est proche, à la porte. Je vous le dis en vérité, cette génération ne passera point sans que tout cela n’arrive. Le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront point.

Pour ce qui est du jour et de l’heure, personne ne le sait, ni les anges des cieux, ni le Fils, mais le Père seul. Ce qui arriva du temps de Noé arrivera de même à l’avènement du Fils de l’homme. Car, dans les jours qui précédèrent le déluge, les hommes mangeaient et buvaient, se mariaient et mariaient leurs enfants, jusqu’au jour où Noé entra dans l’arche (le livre) et ils ne se doutèrent de rien, jusqu’à ce que le déluge vînt et les emportât tous : il en sera de même à l’avènement du Fils de l’homme (ce sera la véritable fin du monde). Alors de deux hommes qui seront dans un champ, l’un sera pris et l’autre laissé ; de deux femmes qui moudront à la meule, l’une sera prise et l’autre laissée (ceux qui comprennent et ceux qui ne comprennent pas). Veillez donc, puisque vous ne savez pas quel jour votre Seigneur viendra. Craignez qu’il ne vous trouve endormis à son arrivée soudaine. Ce que je vous dis, je le dis à tous : Veillez.

(5) L’explication de tout ceci n’est plus à faire, car désormais chacun comprend ce qui est dit. Je montrerai pourquoi le monde sera détruit avec une telle rapidité, et comment vous pourrez y échapper. Pour l’instant, remarquez que tout ce qui est annoncé par Jésus n’est pas encore accompli, sinon l’apocalypse serait déjà passée et vous seriez dans le royaume.

(6) Avec l’ensemble de ce qui a été démontré jusqu’ici, vous êtes obligés de comprendre cet avertissement de Jésus. Puisqu’il dit : cette génération ne passera point sans que tout cela n’arrive, cessez de croire que le Fils de l’homme, qu’il annonce, existait en chair et en os au temps de Jean car, si tel était le cas, sa génération aurait connu ce qu’annonce Jésus. Eh quoi ! la fin du monde serait venue il y a deux mille ans, et depuis lors on ne s’en souviendrait plus ?

(9) Mais ceux qui tremblent de frayeur devant la colère qui arrive, diront : si les nations dominatrices qui s’empressent de faire la guerre se démunissaient de leurs armes effrayantes, la fin du monde serait évitée, sinon reportée ? Je réponds que la fin ne peut ni ne doit être évitée, et qu’elle ne vient pas à cause de ces armes mais de la vanité de ceux qui règnent depuis l’antiquité. C’est pourquoi, il ne servirait à rien de se désarmer si on n’extrait pas de la Terre ceux qui produisent ces fruits empoisonnés.

(11) Dans sa colère, Dieu dit encore, par Sophonie :

Je détruirai tout sur la terre,
Dit l’Éternel.
Je détruirai les hommes et les bêtes,
Les oiseaux du ciel et les poissons de la mer,
Les objets de scandale, et les méchants avec eux ;
J’exterminerai les hommes de la face de la terre,
Dit l’Éternel.

(12) L’Éternel annonce ici la fin du monde dont parle Jésus, et la fin de ceux qui sont coupables de l’avoir amenée. Mais avant cela, ils seront tourmentés jour et nuit, jusqu’à ce qu’ils comprennent de force que la Terre ne leur appartient pas, et combien ils ont eu tort de la mettre en péril. C’est pourquoi, pour précipiter la chute des nations, Dieu ordonne à son fils de tarir les fleuves qui les irriguent, jusqu’à ce qu’elles n’aient plus d’eau et sèchent au Soleil. Déjà, les nations dominantes sombrent dans l’angoisse, à cause de leurs dirigeants à la langue trompeuse qui ne tiennent que des propos mensongers, et bien souvent destructeurs et sanguinaires.

(22) L’accomplissement de la prédiction est donc nécessaire. Abstenez-vous cependant de penser que le livre de vie est la cause de la fin du monde. Il est au contraire l’arche qui sauvera ceux qui ne doivent point périr et qui périraient sans elle. Aucun livre ne peut mettre un terme au monde ! Bien qu’il soit cette étoile (cette lumière) qui tombe sur la Terre et rend les eaux amères, n’écoutez pas ce que vos dirigeants vous diront contre moi pour vous dissuader de me suivre. Car, contrairement à eux qui vous maintiennent assis aux pieds de la mort, moi le Fils, je ne dispose que du pouvoir de vous faire lever pour vous sauver.

( Fin des extraits )

LA FIN DU MONDE EST INÉLUCTABLE

Le monde allant de mal en pis, chacun comprend que sa fin est inévitable. Mais la fin du monde ne peut venir sans qu'il y ait des coupables, car un monde est toujours à l'image de ceux qui le bâtissent, explique l'Agneau. Or, qui donc peut-être coupable d'amener le monde à sa fin si ce n'est ceux qui règnent et qui imposent leurs vues, leurs pensées et leurs œuvres au reste du monde ? Ceux-là sont mis dehors par l'Agneau, là où il y aura des pleurs et des grincements de dents, dit-il... Toutefois, lire ces extraits concernant la fin du monde ne fait pas comprendre le Livre de Vie de l'Agneau, car ils sont sortis de leur contexte. Après la fin du monde c'est le Sanctuaire, le règne de Dieu, ou le Paradis si vous préférez. Fin du monde, signifie fin des malheurs sur terre et fin de ceux qui les apportent, elle ne signifie pas la fin du monde entier, car l'apocalypse sauve. Il ne faut donc pas se méprendre sur cet ouvrage tombé du ciel, ni sur son auteur qui l'offre au monde après avoir passé vingt ans à l'écrire. Pour comprendre, faisons l'effort de le lire entièrement, d'autant qu'il est à la portée de tout le monde et gratuit.


HAUT DE PAGE

lelivredevie.com - Création du monde - Fils de l'Homme - Apocalypse - La bête 666
Téléchargement gratuit et lecture en ligne du Livre de Vie de l'Agneau
Téléchargementlecture